Piscine d’intérieur : comment gérer l’humidité ?

À la fois tendance, pratique et polyvalente, la piscine d’intérieur est une installation qui fait rêver de nombreuses personnes. Elle séduit en raison de la touche de luxe qu’elle apporte à une habitation. Cependant, qui dit piscine intérieure, dit souvent problème d’humidité. Découvrez alors quelques astuces pour surmonter ce problème et mieux profiter de votre espace de baignade.

Les piscines intérieures peuvent être difficiles à gérer en termes d’humidité

Une piscine intérieure dégage naturellement une forte quantité d’humidité, en raison de l’action de l’eau qui entre en contact avec l’air contenu dans la pièce où se trouve la piscine. Il se produit un effet d’évaporation de l’eau qui crée alors une condensation. Dans une pièce fermée, ce phénomène se manifeste par un fort taux d’humidité ambiante qui ne cesse de croître. De manière générale, une pièce fermée doit avoir une hygrométrie située entre 60 et 70 %.

Comme cela est expliqué par une entreprise spécialisée en traitement de l’air, lorsque le taux d’humidité devient supérieur à cette norme, on note un grand nombre de problèmes. Nous pouvons par exemple citer une forte condensation sur les vitres qui peut à long terme détériorer les murs, le plafond et les meubles. Il y a aussi des problèmes de moisissure sur le sol et les murs, la corrosion des équipements ou le mauvais fonctionnement des appareils électroniques présents dans la pièce. De plus, en raison de l’humidité, une pièce abritant une piscine intérieure peut être inconfortable pour les habitants. Ces derniers auront du mal à respirer, surtout s’ils souffrent de maladies respiratoires ou pulmonaires.

traitement de l'air piscine d'intérieur

Les solutions potentielles de gestion de l’humidité

En termes de gestion de l’humidité, il existe quelques solutions simples que vous pouvez mettre en place. Tout d’abord, nous vous recommandons de faire contrôler le taux d’humidité de la pièce par un spécialiste du traitement de l’air qui saura vous renseigner sur les bonnes habitudes à adopter pour réguler l’hygrométrie. Ensuite, vous devez penser à renouveler fréquemment l’air de la pièce pour faire baisser l’humidité.

Pensez également à vous assurer que les murs et le plafond sont dotés d’une bonne isolation pour limiter la formation de la condensation dans la pièce. Au besoin, nous vous conseillons de faire installer un système de ventilation ou un dispositif de déshumidification dans la pièce. Ainsi, l’air humide sera automatiquement remplacé par de l’air sec. De même, pensez à couvrir la piscine intérieure pour limiter l’évaporation. Dans tous les cas, essayez au maximum de maintenir la température air-eau de la pièce entre 20 et 28°.

Conseils pour contrôler le taux d’humidité avec une piscine intérieure

Il existe de nombreuses solutions pouvant vous aider à contrôler le taux d’humidité de votre piscine intérieure.

Installez un déshumidificateur

Bien choisi, un déshumidificateur permet de vous assurer que le taux d’humidité est dans la limite requise. L’appareil permet notamment de maintenir l’humidité à un niveau donné en tenant compte de nombreux paramètres liés notamment aux changements de température, au nombre d’occupants de la pièce et bien d’autres.

Contrôlez la température ambiante

L’un des éléments entrant en compte pour le contrôle de l’humidité de la pièce concerne la température ambiante. Vous devez vous assurer qu’elle soit 2° au-dessus de celle de l’eau de la piscine intérieure, ce qui devrait permettre de limiter la quantité de vapeur d’eau qui entre dans l’atmosphère.

Les commentaires sont clos.