Comment isoler une fenêtre simple vitrage ?

Au sommaire
  1. Le calfeutrage
  2. Le survitrage
  3. Le double vitrage

Pour réaliser des économies d’énergie et assurer un bon confort en toute saison, avoir au sein de votre logement une bonne isolation thermique est une nécessité. À ce propos, la fenêtre simple vitrage, de part sa structure n’est pas votre meilleure alliée.

Elle possède en effet une très basse résistance thermique. Fort heureusement, il existe des solutions qui vous permettent d’isoler une telle ouverture afin de bénéficier d’un meilleur confort thermique. Retrouvez plus bas le détail sur ces solutions.

Le calfeutrage

Le calfeutrage fait partie des techniques qui consistent à isoler votre fenêtre simple vitrage sans avoir à changer de types de vitrage. Il consiste à appliquer sur les montants de la fenêtre des joints isolants. Cependant, bien que cette méthode soit très économique, sachez qu’elle n’est pas efficace sur le long terme.

Elle permet tout simplement de réduire vers l’extérieur au minimum les déperditions thermiques en attendant de changer les fenêtres. Par ailleurs, nous devons préciser que pour calfeutrer une fenêtre simple vitrage, il y a différents types de joints à utiliser. Chacun d’eux possède ses faiblesses et ses points forts.

Parlant du joint métallique, il laisse échapper de la chaleur, surtout en hiver. Mais il est résistant et facile à poser. Il y a aussi le joint en silicone qui requiert un professionnel pour sa pose mais qui est par contre un excellent isolant. Vous avez également le joint en mousse qui est moins cher et facile à poser. Mais il doit malheureusement être renouvelé tous les 2 ans au plus.

Le survitrage

Tout comme le calfeutrage, le survitrage est une méthode d’isolation thermique recommandée si vous n’avez pas l’intention de changer votre fenêtre. Il consiste à ajouter une fenêtre supplémentaire à celle déjà existante, plus précisément un film de survitrage.

Cependant, précisons que cette technique d’isolation thermique est performante, et ce bien plus que la précédente. Mais l’inconvénient, c’est que l’ajout d’une nouvelle vitre peut créer des problèmes de condensation entre les deux parois. C’est ce pourquoi les professionnels recommandent de choisir un film de survitrage suffisamment épais.

Ainsi, avec un film de 6 mm d’épaisseur au moins, vous pouvez réduire les déperditions thermiques et même les bruits venant de l’extérieur. Par ailleurs, concernant la pose de cet isolant, sachez que cela se fait directement sur la vitre de la fenêtre.

Mais pour l’opération, vous aurez besoin d’un certain matériel notamment d’un fil à plomb, du mastic, d’un marteau, d’une perceuse et bien évidemment du vitrage.

Le double vitrage

Si vous voulez en finir de manière définitive avec les pertes thermiques au sein de votre logement, le double vitrage est une solution recommandée. Mais vous aurez des travaux à réaliser, car il s’agira de retirer votre ancienne fenêtre pour la remplacer par une nouvelle.

Cette dernière sera composée de deux vitres. Cependant, bien que le double vitrage soit une solution d’isolation performante, il n’est pas toujours le meilleur recours.

Il ne peut en effet être envisagé que si le châssis de votre fenêtre est robuste, car sa structure est plutôt lourde. De plus, cette méthode est vraiment recommandée dans les zones extrêmement froides.

Les commentaires sont clos.