Toiture en pente : quels sont les matériaux d’isolation biosourcés existants?

Au sommaire
  1. La ouate de cellulose :
  2. La laine de mouton :
  3. La laine de bois :
  4. La laine de textiles recyclés :
  5. Le liège expansé :
  6. Le chanvre :

Tout le monde éprouve le sentiment d’être bien chez soi. On a envie que l’environnement dans la maison nous offre une certaine intimité, mais aussi le meilleur confort possible. Pour cela, on isole la structure pour éviter que des choses comme le froid, la chaleur, ou les sons n’altèrent cet équilibre.

La ouate de cellulose :

Ce matériau est un isolant acoustique et thermique à base de papier. On effectue des traitements sur le papier recyclé ou la boue papetière afin qu’elle soit ignifuge et résistante à la vermine et aux champignons microscopiques. C’est un matériau qui  est idéal pour l’isolation de votre comble perdu. Lors de la pose, le couvreur aura à projeter, à l’aide d’un souffleur, le produit sur la face interne de la couverture.

La laine de mouton :

La laine de mouton est un matériau biosourcé (recyclé) d’origine animale. Lors de sa fabrication, on a d’abord lavé à plusieurs fois le produit. Après, on l’a traité pour qu’elle soit parfaitement ignifuge et qu’elle résiste aux mites. En plus d’être à la fois léger et résistant, la laine de mouton est très facile à poser. Étant sous forme de rouleau, le couvreur aura juste à agrafer la laine sur les chevrons et pannes de la charpente.

La laine de bois :

La laine de bois est faite de fibres de bois comprimées auxquelles on a ajouté du sel afin de la rendre résistante à l’humidité et au feu. Elle isole bien acoustiquement et thermiquement. Par contre, en plus de son coût élevé, le manque de traitement la pénalise fortement. En réalité, en plus de sa résistance au feu qui s’avère très faible, elle est aussi sensible aux rongeurs.

La laine de bois est disponible sous forme de plaque, avec des épaisseurs diverses. Lors de sa pose, le couvreur découpe la plaque pour qu’elle s’encastre entre les chevrons. Afin d’être bien fixe, il  visse ou on colle le matériau.

La laine de textiles recyclés :

La laine de coton est un isolant issu de matières premières de qualité. Elle est composée d’environ 70% de coton, de 15% de laine ou d’acrylique, et de 15% de polyester. Le produit final est sous forme de plaque et est disponible sous différentes gammes. Selon la gamme, elle peut être, soit sans traitement particulier, soit blanchie, soit avec traitements complémentaires (antifongique, insecticide, ignifugeant, antistatique..). La laine de textiles recyclés est un matériau très polyvalent 100% français et un parfait isolant thermo-acoustique. Sa pose se fait comme celle de la laine de bois.

Le liège expansé :

Le produit en question est à base de liège, une matière légère et imperméable provenant de l’écorce du chêne-liège. La pose du liège expansé nécessite fortement l’intervention d’un professionnel tel que ce couvreur expérimenté dans le 94. Il faut d’abord installer un frein vapeur. Ensuite, afin de maintenir les plaques de liège sur toute la longueur, on cloue un petit lattage en bois sur ou à l’intérieur des chevrons. Enfin, on cale le panneau de liège expansé préalablement découpé entre les chevrons.

Le chanvre :

Le chanvre est une plante des cannabinacées qui donne une fibre textile et une huile. On traite ensuite ces fibres pour obtenir une plaque compacte et souple. C’est une solution parfaite pour avoir une isolation thermique naturellement performante. En réalité, les fibres de chanvre, en raison de leur structure, ont une capacité naturelle des plus étonnantes, c’est celui de réguler l’hygrométrie.

Lors de la pose, on découple le matériau, puis on l’encastre entre les chevrons.

Les commentaires sont clos.