Quels sont les différents types de charpentes?

Au sommaire
  1. La charpente traditionnelle
  2. La charpente industrielle
  3. La charpente pour toit plat

La toiture est composée d’une charpente et d’une couverture, ses caractéristiques sont en fonction de plusieurs paramètres très spécifiques. Il existe trois types de charpentes, dont la :

  • Charpente traditionnelle.
  • Charpente industrielle.
  • la charpente pour toit plat.

La charpente traditionnelle

Il est très important de préciser que la réalisation d’une charpente traditionnelle est très complexe alors il est nécessaire de faire appel à un charpentier et un couvreur professionnel comme celui-ci se trouvant dans le 77.

Cette charpente traditionnelle est en général un ensemble de pièces en bois que l’on assemble méthodiquement pour supporter la couverture de la construction. Elle peut se présenter sous diverses formes et différentes pentes d’inclinaison suivant les régions et les types de couvertures.

Elle est composée est essentiellement constituée de plusieurs éléments très importants, dont :

La ferme

C’est une structure triangulaire obtenue à l’aide de l’assemblage de plusieurs pièces de bois massif (ou contre collé). Elle sera l’ouvrage qui supportera les charges venant des autres parties de la toiture (pannes, chevrons, couverture…). Elle est principalement constituée des pièces suivantes :

  • L’entrait qui est la base du triangle. Cette pièce prend appui sur les éléments porteurs (poutres, murs porteurs).
  • Les arbalétriers sont les deux autres côtés de l’ensemble. Elles prennent leur départ sur les deux bords de l’entrait et se rejoignent en haut pour former un sommet.
  • Le poinçon, monté verticalement, est une pièce qui sert de médiane entre le sommet et l’entrait.

Les pannes

Les pannes sont des pièces en bois, à section carrée ou rectangulaire et montée horizontalement, reliant les fermes entre elles. Il existe trois types de pannes sur une charpente traditionnelle, dont:

  • La panne sablière qui relie la base des fermes.
  • La panne faitière qui relie le sommet des fermes.
  • Les pannes intermédiaires : les deux pannes précédentes étaient montées parallèlement au mur porteur. Par contre, les pannes intermédiaires sont montées en parallèle et leur nombre peut varier.

Les chevrons et les linteaux

Selon le type de couverture, on peut monter directement la couverture sur les pannes. Sinon, on ajoute des chevrons et des linteaux.

Les chevrons sont des pièces en bois fins et à section carrée ou rectangulaire. Servant de support aux linteaux, elles sont montées perpendiculairement par rapport aux pannes.

Les linteaux sont des pièces en bois à section rectangulaire. C’est cette structure qui supportera la couverture dans la majorité des cas (tuiles).

La charpente industrielle

La charpente industrielle est réalisée à l’aide d’éléments en bois traités dont la fabrication a été obtenue par procédé industriel et non sur mesure comme sur la charpente traditionnelle. Une autre différence est que pour la charpente précédente, on utilise un bois massif, par contre, pour cette dernière, on utilise du bois de faible épaisseur allant de 36 à 47mm. Notons que les éléments qui composeront la structure (avec toutes ses caractéristiques) doivent d’abord être étudiés par un charpentier et un couvreur professionnel. Ce n’est qu’après l’obtention des résultats que l’on peut passer commande à la société de fabrication.

La charpente industrielle est aussi connue sous les noms charpente fermette ou fermette industrielle due au fait qu’elle est principalement constituée de fermes dont les espacements sont très faibles les uns des autres.

En effet, sur cette dernière, il n’est forcément plus nécessaire d’installer des chevrons et des pannes. Les supports de couverture ou même la couverture elle-même peut-être directement posée sur les fermettes qui prennent appui sur les murs ou les poutres. Le seul élément qui s’ajoute à la toiture industrielle est la fiche ou contre-fiche. C’est une pièce en bois soumis à la compression et qui relie l’arbalétrier et l’entrait. Elle permet de transmettre les charges sur le versant de la toiture vers l’entrait.

Le point de liaison des éléments qui composent la fermette s’appelle des nœuds. Pour assurer l’assemblage, on utilise des connecteurs métalliques en acier galvanisé ou en inox.

La charpente pour toit plat

La charpente pour toit plat est réalisée à l’aide d’un matériau très spécifique la plupart du temps: le béton. Ce dernier se doit d’être léger pour ne pas trop peser sur la construction. La valeur de sa pente peut varier entre 1 à 15%. L’avantage de cette structure est qu’elle permet un aménagement pratique et confortable de la toiture (aire de jeu ou de détente, jardin…). Le principal élément à ne pas négliger sur ce genre de toiture est l’évacuation des eaux de pluie.

Les commentaires sont clos.