Ravalement de façade : comment se présente la détérioration naturelle du mur extérieur ?

Au sommaire
  1. Une détérioration du mur sans destruction des matériaux de base
  2. Une détérioration du mur sans destruction des matériaux

Le climat est le premier agent qui attaque votre façade et qui le détériore au fil des années. Tôt ou tard donc, vous êtes appelé à procéder à des travaux de ravalement. À travers cet article, vous découvrirez toutes les pathologies les plus fréquentes vous obligeant à prévoir dans les plus brefs délais une réfection de vos murs.

Une détérioration du mur sans destruction des matériaux de base

La détérioration du mur sans destruction des matériaux de base peut prendre trois formes principales, à savoir la pollution, la décoloration et le décollement de la peinture. Chacune de ces formes sera expliquée dans cette section.

Tout d’abord en ce qui concerne la pollution, cette dernière se traduit par des traces noires sur votre mur. Bien visibles, elles donneront à votre structure une apparence grisâtre. La pollution englobe également les saletés qui se fixent sur votre mur, notamment la poussière. La pollution suffit à elle seule de vous obliger à procéder à des travaux de ravalement de façade.

En faisant appel à un professionnel comme cette entreprise de ravalement dans le 33, vous pouvez lui demander à ce qu’en plus du nettoyage de votre mur, il applique sur celui-ci des produits permettant d’arrêter ou du moins de ralentir l’action de la pollution. À cet effet, il peut vous proposer la photocatalyse qui aura pour effet d’empêcher les particules de la pollution à s’incruster dans la façade. Comme son nom l’indique, ce traitement s’active automatiquement sous l’effet de la lumière du soleil. Outre la photocatalyse, il est aussi possible d’utiliser de l’hydrofuge qui est une solution permettant d’empêcher la pluie de s’infiltrer dans le mur. Celui-ci joue également un rôle important dans la lutte contre la pollution.

Ensuite, la décoloration est un phénomène qui peut arriver à n’importe quel mur. Sous l’effet de la pluie, du gel, et des rayons de soleil, les murs extérieurs se décolorent naturellement. Vous ne pouvez rien y faire. Au bout de 5 à 10 ans, vous devez prévoir une réfection de votre façade. Lorsque vous procéderez à des travaux de ravalement, pensez à vous renseigner auprès d’un magasin spécialiser ou à vous adresser à un professionnel pour ne pas vous tromper d’enduit ou de peinture.

Enfin, la détérioration du mur sans destruction des matériaux de base peut se traduire par un décollement de la peinture. Ce décollement peut s’expliquer par une mauvaise préparation de l’enduit. Il se peut aussi que vous ayez oublié d’appliquer une sous-couche au cours de la première peinture.

Une détérioration du mur sans destruction des matériaux

Les professionnels considèrent qu’il y a une détérioration du mur sans destruction des matériaux de base lorsqu’il y a dégradation des joints. Ayant pour fonction la liaison des différents composants du mur, d’une part, et de garantir leur étanchéité, les joints peuvent se dégrader sous l’effet des ultraviolets pour les joints souples. Les joints rigides utilisés pour les mortiers se détériorent au fil du temps, causant ainsi des infiltrations d’eaux de pluie.

Les fissures et le décollement sont également les principales manifestations de la détérioration des matériaux de base. Rendant votre mur peu présentable, la dimension des fissures peut varier. Si elles sont encore fines et se présentant comme des toiles d’araignée, on les appelle des faïençages. Mais lorsque leurs tailles deviennent de plus en plus imposantes, on parle de décollement. Dans le premier cas, les fissures sont colmatées à l’aide d’un badigeon. Dans la seconde situation, un décapage est à prévoir.

Les commentaires sont clos.